Imprimer

Depuis quelques mois, le monde entier vit sous la menace d’un virus nouveau de la famille des coronavirus, le SARS-CoV-2, responsable de la maladie appelée COVID-19. Ce coronavirus (en forme de couronne) est susceptible de provoquer de sévères détresses respiratoires, notamment chez les personnes « fragiles ».

Sans doute est-il légitime d’y inclure celles qui souffrent d’un déficit immunitaire, comme 50% des malades de l’AT et des 400 autres déficits immunitaires héréditaires (DIH).

Pour autant, les données actuelles sur les rares personnes porteuses d'un DIH ayant contracté le COVID-19 ne paraissent pas montrer de différences par rapport à la population générale dans l'expression des symptômes.

Le CEREDIH (Centre de Référence Déficits Immunitaires Héréditaires), notre partenaire principal dans la lutte contre l’AT, publie chaque semaine systématiquement (et plus fréquemment si besoin) des informations actualisées sur l’évolution de la pandémie, les dernières connaissances sur le virus en rapport avec les DIH et la manière de s'en protéger.

Elles sont notamment regroupées sur deux documents tenus à jour, la Lettre Hebdomadaire et la Foire Aux Questions. Il n'y a pas aujourd'hui meilleures références. Ainsi, méfiez-vous de toutes les autres publications qui circulent sur internet !

Le CEREDIH est assisté en cela par l’association IRIS. Cliquez sur leur logo respectif pour accéder directement aux pages utiles !

Attention: l'adresse du site d'IRIS commence par HTTP alors que le standard sécurisé est maintenant HTTPS: votre navigateur internet pourrait refuser de l'afficher! Il faut dans ce cas le surpasser mais ça présente un risque de sécurité.

Il nous est apparu inutile de reprendre dans cet article les informations très claires de ces deux documents, pas plus que les préconisations simples que tout le monde connaît maintenant pour se protéger du virus. Nous souhaitons juste insister sur leur application très stricte, surtout en présence d’une personne fragile, qu’elle soit âgée ou atteinte d’un DIH.

Sur l’AT spécifiquement : il n’y a pas dans le monde aujourd’hui de cas de personne atteinte d’AT ayant contracté le COVID-19. Une double veille a été mise en place pour les détecter :

  • le CEREDIH est à l'origine d'une écoute mondiale basée sur un réseau international d'immunologues pour les personnes porteuses d'un DIH
  • pour les personnes atteintes d'AT en particulier: toutes les équipes médicales, de recherche (CEREDIH compris) et les associations ont été mobilisées, coordonnées par la responsable scientifique d'ATCP (association USA)

Nous vous souhaitons plein de patience et de courage en cette période particulière et surtout, prenez bien soin de vous !